27 septembre 2005

Quelques liens qui pourront être utils aux PE

www.cartables.net 

Importante liste de sites d’écoles primaires, des liens pour la classe, des ressources pour les maîtres(une banque de fichiers qui fonctionne sur le mode coopératif), une page sur la formation avec des mémoires professionnels de PE2

Liste de discussion très vivante et souvent passionnée .

Dans ce site il y a énormement de ressources utiles notament pour les préparations des cours.

www.planetolak.net

Le site de l'éducation physique à l'école primaire, ressources pedagogiques pour les enseignants, educateurs et étudiants. ... L'école primaire vous intéresse ? Vous cherchez des idées pédagogiques ? C'est la palette EPS. ... Vous faites vous-même une activité physique ? Donc c'est la palette FITNESS ...

C'est un site très intéressant. Il propose des activités physiques pour tous les cycles, avec détails des objectifs, des exercices, des jeux et des systèmes d'évaluation.

www.eduscol.education.fr/D0161

Cette page du site bien connu d'eduscol vous renseignera un peu plus sur l'attestation de première éducation à la route (APER) que l'on doit faire passer aux enfants à l'école primaire.

Posté par prof ludo à 10:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Quelques liens qui pourront être utils aux PE

    socio constr

    Bonne lecture!!!!!

    Le socioconstructivisme, en tant que façon de comprendre le processus d'apprentissage, apporte-t-il un éclairage différent sur les approches pédagogiques dites « actives » ? Ces théories m'aideraient-elles à comprendre dans quelle sens les enfants devraient être actifs dans leurs apprentissages, m'aideraient-elles à situer le rôle de l'enseignante et celui de l'élève ?

    Pour le savoir, je devrai tout d'abord acquérir une meilleure connaissance des fondements du socioconstructivisme. Tel est le premier objectif que je me suis fixé pour mes lectures dirigées : socioconstructivisme et pédagogies actives

    C'est donc dans cet objectif que j'ai lu Barton (1992) [1].Le chapitre Social Explanations traite tout d'abord des théories de Piaget, puis aborde celles de Vygotsky. Tout au long de cette lecture, les aspects abordés ont évoqué chez moi des expériences personnelles et professionnelles que j'ai révisées avec ces lunettes nouvelles.

    Piaget

    Bien que Piaget ait étudié le développement moral de l'enfant, par exemple le développement du concept de la responsabilité ou de la culpabilité, il est surtout connu pour sa théorie sur le développement cognitif de la personne.

    Selon Piaget, le développement cognitif est caractérisé par des changements qualitatifs, changements qui résultent de l'adaptation de structures cognitives existantes. L'enfant était considéré par Piaget comme constructeur actif de ses connaissances. Le changement serait inévitable et irréversible, déterminé biologiquement, bien que le temps requis puisse varier pour chaque individu, et serait influencé par les stimulations de son environnement.

    Stades de développement

    Je me rappelle avoir étudié les stades de développement de Piaget il y a trente ans et cela m'a grandement aidé à comprendre la « pré-logique » des enfants au préscolaire et souvent en première année. Je me rappelle aussi combien j'avais été découragée en tant qu'enseignante en première année en milieu défavorisé en fin octobre, à l'idée de devoir imposer à tous mes élèves un examen de la commission scolaire en mathématiques portant sur des opérations sur des nombres (représentés par des chiffres sans aucun support concret ou semi-concret), alors que 12 élèves sur 25 n'avaient pas encore acquis le concept de conservation du nombre. C'était mettre ces enfants en situation d'échec dès le début du primaire.

    Fort heureusement le programme scolaire n'impose plus ces fameuses « dates de tombée » et respecte davantage le rythme de chaque enfant. Il permet la réussite d'un plus grand nombre d'enfants en adoptant une structure de cycles de deux années ; cela laisse plus de temps aux « fleurs tardives » de s'épanouir normalement.

    La nouvelle politique du non-redoublement permet aussi aux enfants qui ont une « poussée de croissance tardive » de suivre leur groupe d'âge. Je me rappelle avoir travaillé avec des enfants de 3e année qui avaient été référés en orthopédagogie pour des difficultés d'apprentissage en mathématiques. Plutôt que travailler avec eux au développement de leurs stratégies de résolution de problèmes, j'ai commencé par voir s'ils avaient acquis la notion de conservation du nombre. Un enfant sur les quatre (le plus "fort" en math) l'avait acquis, et tentait (sans succès) de convaincre les trois autres de sa perception des choses. Or selon Piaget, la notion de conservation peut apparaître entre 5 et 8 ans. Ces enfants n'avaient pas de problème d'apprentissage ni de retard de développement cognitif et ne manquaient pas d'intelligence. Ils n'entraient simplement pas dans la norme dictée par le programme d'alors.

    C'était pour respecter le développement de l'enfant que j'avais laissé le primaire pour le préscolaire. Le programme au primaire, de par la structure qu'il avait alors, ne le permettait pas.

    Conflit cognitif

    L'article de Barton ne traite pas des stades de développement mais du mécanisme d'apprentissage par lequel la personne se développe. C'est par le conflit cognitif que la personne apprend.

    Le conflit cognitif entre deux personnes ou à l'intérieur d'une même personne exige une reconsidération de sa perspective avant de l'adopter ou de la rejeter en faveur d'une autre. En général la position finale reflète un développement cognitif.

    Le conflit, en termes "piagetiens", n'est pas exclusivement utilisé pour décrire les discussions des idées conflictuelles. Il est utilisé pour décrire un processus plus large d'interaction sociale. Le processus d'interaction sociale peut susciter une communication non verbale.

    Par exemple, lorsqu'une personne se rend compte que la façon de faire de son coéquipier est plus efficace que la sienne, elle peut apprendre en l'imitant. La communication, verbale ou non, est un aspect crucial du processus d'interaction sociale menant à un développement cognitif.

    L'étude de Glachan et Light en 1982 démontre cependant que le fait de simplement voir un modèle ne causait pas de développement cognitif. Pour qu'il y ait développement cognitif, les enfants devaient être impliqués de façon active.

    Bien que les études inspirées par Piaget mentionnent l'aspect important de la communication (sans toutefois l'avoir beaucoup approfondi)elles indiquent que le conflit conceptuel peut aussi survenir chez une personne à l'extérieur du processus d'interaction sociale et sans l'aspect de communication. Le conflit intérieur peut survenir lorsqu'une façon de faire ou de comprendre les choses n'est plus valable dans une nouvelle situation.

    En général, le conflit cognitif intérieur (confrontation de ses idées avec l'environnement par exemple) ou extérieur ( dans le processus d'interaction sociale) favorise le développement cognitif.

    Néanmoins le conflit ne serait pas le seul moyen d'apprendre selon Bryant. Il soutient que les enfants apprennent lorsqu'ils s'accordent plutôt que lorsque leurs conceptions s'opposent. Il observe que les apprenants peuvent alors confirmer leurs stratégies et leurs solutions lorsqu'elles sont les mêmes.

    Posté par rigolotes, 07 octobre 2005 à 20:35 | | Répondre
  • toto

    Bonne lecture!!!


    On vient d'apprendre les fables de La Fontaine en classe, et la maîtresse d'école demande à Toto de raconter une histoire ayant une morale à la fin.

    Toto ne se fait pas prier:
    Toto:
    - C'est histoire de Zorro qui est sur son cheval Tornado. Ils se baladent dans la pampa et rencontrent un vieux paysan. Le paysan en les voyant lance: "Eh salut Zorro, ça va?" et alors Zorro fonce sur lui et lui balance un bon coup d'épée en plein dans le ventre!

    Tous les petits poussent un cri d'horreur, et la maîtresse dit à Toto:
    "Dis-donc Toto, tu ferais mieux de raconter des histoires moins sanglantes... Mais continue ton histoire

    Toto:
    - Alors Zorro continue son chemin et arrive dans un village. Là il croise une jeune fille qui en le voyant est toute gaite et lui crie "Oh Zorro, bonjour, tu m'emmène sur ton beau cheval noir, dis..." et alors Zorro donne deux bons coups d'éperons à Tornado son cheval qui se cabre et fait retomber ses deux antérieurs sur le corps de la jolie jeune fille qui était toute gaite (avant)...

    rebelote, tout le monde dans la classe pousse un cri de dégoût. La maîtresse dit à Toto: "J'espère que ton histoire a une bonne morale, parce que pour l'instant, ton Zorro ne l'est pas, lui, moral! Vas-y, continue!"

    Toto:
    - Enfin Toto rentre chez lui, et là l'attend Bernardo. Mais Bernardo est très excité et il veut faire comprendre quelque chose à Zorro qui ne comprend rien à tous les grands gestes de Bernardo (Rappel: Bernardo est sourd-muet). Alors Zorro prend Bernardo par le col de la veste et le balance dans les escaliers! Voilà"

    La maîtresse prend la parole: "Eh bien alors Toto, il n'y a pas de morale à ton histoire de Zorro?!"
    Toto répond:
    - Si m'dame, la morale, c'est qu'il faut pas faire chier Zorro!"

    Posté par Marion, 07 octobre 2005 à 20:38 | | Répondre
Nouveau commentaire